Le jardin un jour d'hiver




Aux environs de 16 h, le jardin m'apparut tout en fleurs ; le froid le plus vif du crépuscule avait congelé le brouillard autour des branches et vêtu celles-ci d'une miraculeuse floraison. Je courus follement dans les allées que les buis couverts de neige bordaient d'hermine. Chaque arbuste paraissait plus gainé de corolles que les pêchers du printemps ; les buissons semblaient d'une cristallisation fragile et les feuilles encore suspendues mettaient des pétales. Dans la pelouse de grands arbres entourés, chaque brin d'herbe était givré. C’était mon jardin, ce jour d'hiver de l'année dernière !

Posts les plus consultés de ce blog

Le cœur sur la main