Articles

Affichage des articles du juillet, 2015

L'enfant silence

Elle vit dans la maison des loups. Quand les écoliers rentrent chez eux en riant, elle prend le chemin de la nuit. On pourrait croire qu’elle rejoint une maison comme les autres, mais son pas est lourd, beaucoup trop lourd pour une enfant. Elle ne dit jamais rien. Ses lèvres bougent parfois, en silence. À l’école, elle murmure dans sa tête, mais personne ne l’entend : « A avec l’alouette, B berce le bébé, C comme un cygne... » Son silence inquiète la maîtresse. Alors le matin, parfois, on l’assoit devant une dame qui sent bon la banane et le pain grillé. Elle plonge son regard dans les yeux bleus de la dame et se dandine d’une cuisse sur l’autre. La femme voudrait que l’enfant parle, mais l’enfant ne voit pas ce qu’elle pourrait lui dire. Lui raconter la tanière qu’elle aime par-dessus tout ? Lui décrire ses loups et leur chaleur poivrée ? L’enfant sait bien que ce n’est pas ce qu’attend la dame. Alors elle ne dit rien. Elle ne dit pas les jours rouges, ceux des bêtises et ceux où elle mouil…

Lorsqu’on se trompe d’adresse E-Mail.

En Belgique francophone, un couple de Wallons décide de partir en week-end au littoral et de descendre au même hôtel qu'il y a 20 ans, lors de leur lune de miel. Mais, au dernier moment, à cause d'un problème au travail, la femme ne peut pas prendre son jour de congé. Il est donc décidé que le mari prendrait le train le jeudi, et sa femme le lendemain. L'homme arrive comme prévu et après avoir loué une chambre à l'hôtel Riant-Séjour, il se rend compte que l’hôtel possède une connexion internet. Il branche donc son portable et décide alors d'envoyer un courrier à sa femme. Mais il se tromped’adresse Mail. C'est ainsi qu'à Liège une veuve, qui vient de rentrer des funérailles de son mari mort d'une crise cardiaque, reçoitun message qui ne la concerne pas lorsqu’elle ouvre la boîte de réception électronique de son ordinateur pour voir s'il n'y a pas de messages de la famille ou des amis proches de son feu mari. À la lecture du premier message, elle s…

La Disparition de Satan

Quand  eut pour cadre cette histoire ? Je ne saurais pas le dire. Si je vous dis une année, je mentirais ; si je vous dis un mois, je mentirais ; si je vous dis un jour, une heure, un lieu, je mentirais également, tout comme le nom du protagoniste de ce récit. Et, comme ce récit est imaginaire, il faut bien vous dire que je ne suis pas payé pour dire la vérité ! Si encore j’étais payé pour quelque chose ! Un grand illusionniste, dont je n’ai jamais connu le nom et que je n’ai jamais rencontré, avait un tour favori qu’il avait surnommé la « Disparition de Satan ». À première vue, l’illusion était simple. Il enfermait son assistant, déguisé en diable, dans un grand coffre. Ensuite, il tirait un coup de revolver, ouvrait le coffre et il était vide : le diable avait disparu ! Vous me direz que vous avez déjà assisté à des centaines de disparitions, comme ça ! Vous avez raison, puisque lorsque l’illusionniste s’apercevait de la disparition du diable, il semblait contrarié. Il lançait alors troi…

Une bouteille à la mer !

Vous est-il déjà arrivé de jeter à la mer un message contenu dans une bouteille ? C'est ce que fit, voilà plusieurs années, un jeune marin suédois. Un jour où il se sentait du vague à l'âme, en haute mer, il jeta par-dessus bord une bouteille, hermétiquement close, dans laquelle il avait glissé une lettre invitant la jeune fille qui la trouverait à lui écrire en retour. Deux ans plus tard, la bouteille fut rejetée par les flots sur une côte de Sicile. Un pêcheur la ramassa et, pour plaisanter, la remit à sa fille, la jolie Paolina. Également pour s'amuser, Paolina écrivit au jeune marin. Ils se mirent à correspondre de plus en plus souvent. Bientôt le jeune Suédois arriva en Sicile et, à l'automne de la même année, il épousait Paolina. Un nouvel épisode venait de s'ajouter à l'étonnante histoire des bouteilles qui dérivent au gré des océans.
Des bouteilles comme neuves
Malgré son air d'extrême fragilité, une bouteille hermétiquement bouchée est un des ob…