Trop courte pour être petite

     « La vie est trop courte pour être petite », telle est ma citation favorite. Cette citation m’aida à traverser plus d’une passe difficile. Trop souvent, nous nous laissons agiter, troubler par de petites choses que nous devrions mépriser et oublier aussitôt.
Hier, ce fut cet homme que nous avions soutenu dans son épreuve et qui, soudain, se montre quelque peu ingrat, et ces autres, femmes et hommes, desquels nous attendions en retour… non, ces récompenses, lesquelles nous pensions avoir méritées, nous échappent mais nous pourrions épiloguer sur chaque cas, car ces déceptions nous touchent si profondément que nous ne pouvons plus travailler ni dormir.
C’est absurde, étant donné que nous sommes actifs sur cette Terre ; et, bien que nous n’ayons plus que quelques décades à vivre, nous perdons des heures irremplaçables à remâcher les mêmes griefs, lesquels dans un an seront oubliés de nous et de tout le monde.
       Le mariage ne suffit pas à remplir une existence, disent certains ; je ne puis accepter ce point de vue. Pour une jeune femme, le mariage est une véritable carrière qui a ses agréments et ses difficultés et qu’il ne faut jamais prendre à la légère.
       Même au 21ème siècle !
      Pourquoi tant de femmes mariées ont-elles l’impression que leur vie est vide ou inutile ?
       Cela s’explique par l’idée que certains se font du mariage. En effet, ceux-là considèrent le mariage moins comme une institution sociale que comme un moyen de trouver un bonheur personnel sous des dehors de réalistes endurcis.
       Ce sont des romanesques remplis d’illusions.
    Ils accordent au sentiment une grande valeur et sont persuadés que l’amour, qui est le sentiment le plus fort et le plus agréable, doit être à la base du mariage.
       Cette conception présente de graves inconvénients.
       L’un d’entre eux est que l’amour choisi, comme seul guide, ne suffit pas à assurer le succès d’un mariage.

       Le véritable amour est un sentiment profond et de longue durée  Il est difficile, surtout quand on est jeune, de le distinguer de la simple passion physique ; et, ces mariages d’amour sont souvent comme ces gâteaux crémeux, fourrés, dont on ne peut faire sa nourriture quotidienne.

Posts les plus consultés de ce blog

Le cœur sur la main